VICTOIRE POUR LES ANTI FCFA: le Sénégal et les 14 autres pays de la zone Franc absents des 10 pays les plus riches d’Afrique selon la Bad

Au moment où les organisations de lutte pour «la souveraineté monétaire» ont décidé de mener la vie dure au F Cfa et à ses défenseurs, un nouveau rapport de la Banque africaine de développement (Bad) vient confirmer Kémi Séba, Guy Marius Sagna et les autres dans leur croyance que le Franc Cfa ne permettra «jamais» le développement des pays africains.

Intitulé «Perspectives économiques en Afrique en 2018», le document de la Banque africaine de développement (Bad) dresse un tableau de la situation économique dans le continent. Et le rapport parle de lui-même : aucun pays utilisant le F Cfa ne figure dans le Top 10 des pays les plus riches en Afrique en termes de Produit intérieur brut (Pib). Mieux, le rapport montre que tous les pays figurant dans ce classement possèdent leur propre monnaie.
Pourtant, c’est un pays de la zone Cedeao qui assure le leadership. En effet, c’est le Nigeria qui est de loin le pays le plus riche d’Afrique en 2017. C’est ce que révèlent les récents chiffres de la Banque africaine de développement (Bad), publiés à Abidjan, la semaine dernière. En effet, aidé par une forte production pétrolière et le redressement des cours mondiaux des matières premières, le Pib aux prix courants du Nigeria qui représente plus de 72% de l’ensemble des économies de l’Afrique de l’Ouest, devrait atteindre 581 milliards dollars cette année contre 519 milliards dollars, en 2016.

Suivent l’Afrique du Sud, l’Egypte, l’Algérie…

Loin derrière, l’Afrique du Sud, qui est sortie de récession au second trimestre, arrive en deuxième position. La richesse créée au cours de cette année civile par les résidents sud-africains pourrait passer la barre des 276 milliards dollars. Reléguée au troisième rang par la nation arc-en-ciel, l’Egypte, dont l’économie est encore convalescente, marque la présence du premier pays nord-africain dans ce classement, grâce à un volume d’activité qui pourrait avoisiner 264 milliards dollars. Suivent l’Algérie qui totalise 170 milliards dollars, complétant le quartet de tête, puis l’économie soudanaise qui pèsera au bout de cette année 124 milliards dollars. Cette dernière surclasse ainsi le Maroc qui, malgré le dynamisme de son économie marquée par un début accentué de diversification, se retrouve à la sixième place. Porté par une croissance de 4% au moins, le Pib du Royaume chérifien devrait franchir la barre des 121 milliards dollars au terme de cette année. Le Maroc doublerait ainsi la taille de son économie en 12 ans, selon les chiffres officiels.
Avec 104 milliards dollars, l’Angola pointe comme le septième pays le plus riche en Afrique en 2017. Un an plus tôt, la taille de l’économie du deuxième producteur africain de pétrole était de 96 milliards dollars. L’Ethiopie, locomotive de la croissance africaine, devrait garder sa 8e place avec 93 milliards dollars contre 84 milliards en 2016. Un bond qui confirme les prévisions des institutions internationales. Le pays qui, en 12 ans, a presque sextuplé son Pib, devrait enregistrer cette année la plus forte croissance à l’échelle mondiale, devançant des pays comme Myanmar (7,5%), la Côte d’Ivoire (7,3%) ou l’Inde (7,2%).
Alors que viennent, en bas du classement, le Kenya (77 milliards de dollars) et la Tanzanie (52 milliards de dollars), tous de la sous-région la plus dynamique d’Afrique (l’Est), en termes de Pib. En Afrique francophone, la République démocratique du Congo (RDC) est classée en tête du classement 2017 des pays les plus riches d’Afrique subsaharienne francophone avec 44,73 milliards dollars de Pib.

Les pays francophones : le Sénégal derrière la Rdc, la Côte d’Ivoire et le Cameroun

Alors que le classement des pays les plus riches d’Afrique subsaharienne ayant le français comme première langue officielle livre le liste suivante : RD Congo (44,73 milliards dollars), Côte d’Ivoire (38,496 milliards dollars), Cameroun (32,625 milliards dollars), Sénégal (16,963 milliards dollars), Gabon (16,186 milliards dollars), Maurice (14,406 milliards dollars), Burkina Faso (14,275 milliards dollars), Mali (13,827 milliards dollars), Bénin (10,425 milliards dollars), Madagascar (10,318 milliards dollars)
Ce classement fait par la très respectée Agence Ecofin, qui s’appuie sur les données de la Bad, ne prend en compte que la richesse globale créée par l’économie des nations suscitées.
BHS USA