NDARY DIOP, Juge et Imam: « Les institutions sont devenues des armes… »

Le juge de la première chambre du tribunal correctionnel de Dakar, Ndary Diop a animé samedi dernier un exposé sur l’éthique professionnelle. Invité par l’Amicale des cadres musulmans du Sénégal, le magistrat est revenu sur la nécessité de créer des institutions pour combattre certaines dérives. , résultant de la gestion des affaires publiques. Le juge doublé d’un imam déplore également l’utilisation faite de certaines institutions comme la CREI, l’OFNAC…

« L’homme qu’il faut à la place qu’il faut. Et l’Islam a donné les critères de l’homme qu’il faut. Il faut un homme compétent et intègre, digne de confiance. Donc, il ne faudrait pas se baser sur des liens de parenté ou sur le copinage. Les postes doivent être à compétition », préconise-t-il. Le magistrat Ndary Diop dont les propos sont rapportés par L’as de ce lundi de soutenir également que les chefs d’Etat doivent créer des institutions comme la CREI, l’OFNAC, pour combattre les dérives, mais à condition qu’on les utilise rationnellement et objectivement.

« C’est des institutions qu’on peut créer pour combattre les dérives, mais malheursuement, ce qu’on a constaté ce sont des armes…De toute façon, aucune sélection ne doit en tout cas intervenir. Ces Institutions doivent être utilisées de façon rationnelle et objective sans distinction d’appartenance à un parti, à une religion ou à une race avec équité et transparence », a-t-il expliqué.

L’imam à la mosquée de Thiaroye a par ailleurs soutenu que le fonctionnaire ne doit pas faire usage personnel des biens publics ou sociaux pour éviter les faits de détournement de deniers publics ou d’abus de biens sociaux.
SERVICE TRANSFERT AIBD – DAKAR – REGIONS