IDRISSA SECK décline la proposition de Macky Sall.

« Macky Sall m’avait dit un jour : ‘nos deux grands qui nous accompagnent- il parlait de Tanor et de Niasse-, dix ans plus tard ils seront déjà à la retraite. Alors que toi, il n’y a que deux ans de différence d’âge entre nous. Donc je voudrais qu’on s’entende et que tu entres dans le gouvernement » a confié le leader de Rewmi au cours d’un séminaire

Selon Idrissa Seck, il aurait décliné poliment cette proposition. « Je lui ai dit que non. Mais en lui précisant qu’il ne doit pas considérer ce refus comme si je le sous-estimais », révèle le chef de file de Rewmi.

Il ajoute que « je lui aie dit que j’ai tiré de l’expérience de mon compagnonnage avec Abdoulaye Wade. Lui, c’est mon père. Je l’ai connu quand j’avais 14 ans ».

Toujours dans sa diatribe, Idrissa Seck n’a pas manqué de souligner que des gens avaient comploté contre sa personne et c’est Macky Sall qui les dirigeait. « Un jour Wade a pris un décret, il m’a limogé. Je me suis dit, puisque c’est lui qui a pu faire cela, je ne permettrai à aucune autre personne, durant le restant de ma vie, l’opportunité de me nommer. Seul le peuple pourra le faire. Certains disent que je le sous-estime, mais cela n’est pas vrai », explique l’ancien bras droit de Abdoulaye Wade.
BHS USA