MACKY – IDY: la guerre des mots avant la présidentelle.

Le Président de la République, Macky Sall et son farouche opposant, Idrissa Seck en sont à la période d’avant combat. A un an de la présidentielle, les deux hommes se livrent à une guerre des mots pour bien de positionner.

Hier, à l’occasion de la remise de financements destinés aux femmes évoluant dans le secteur de la pêche, le Président de la République n’a pas ménagé l’opposition. Macky Sall l’a bombardée à l’artillerie lourde sans pour autant la citer nommément. « (…) Nos efforts consentis sont visibles dans tous les domaines. C’est ce qui explique actuellement tout ce bruit. Ils (ses pourfendeurs Ndlr) sont réduits à néant. ‘Guissoumalène Mbao. Khana niou dem kharlène guinaw Aaloum kagn (je suis très loin devant, j’ai une bonne longueur d’avance sur eux », a lâché Macky Sall.

Quant au leader de Rewmi, l’un de ses plus tenaces opposants qui n’est pas du genre à laisser faisander sa proie, il multiplie les coups de griffes contre le régime du Président Sall qu’il dit être aux abois. En effet, dans un entretien accordé ce mercredi au journal L’observateur, Idrissa Seck pointe du doigt la situation « désastreuse de l’éducation », la « situation alarmante » qui sévit dans le monde rural, les retards de paiement des bourses des étudiants, etc. En plus donc de remuer le couteau dans la plaie, l’ancien premier ministre affirme que « si les populations que je rencontre dans le monde rural traduisent en acte leur désenchantement dans les urnes, Macky Sall n’ira même pas au deuxième tour ».
AVOCAT IMMIGRATION / CABINET THERESA NAPOLITANO / NEW YORK