Aéroport de Diass : La réception des bagages, la foire aux problèmes

C’est un véritable capharnaüm à la limite une caverne d’Ali Baba. Les « trésors » de tous les voyageurs qui ont atterri à l’Aéroport international Blaise Diagne de Diass sont entassés pèle mêle autour des tapis à bagages. Une véritable foire à valises où trouver le sien devient un véritable parcours du combattant. La grève des contrôleurs aériens laisse donc un goût amer aux différents voyageurs qui ne cessent de râler après les autorités aéroportuaires qui n’ont aucune information précise à donner sur la provenance des bagages. Conséquences des dégâts collatéraux subis par les voyageurs retenus dans les aéroports étrangers du fait de la grève et qui ont fini par atterrir ce samedi à Diass. Un télescopage avec les vols réguliers rend infernale voir très difficile l’identification des bagages. Certains passagers mécontents ont décidé de rentrer chez eux en attendant dimanche ou lundi pour revenir chercher leurs affaires. Une dame est même tombée en syncope au milieu de la foule en attente parce qu’elle n’arrive pas à trouver ses bagages. La déferlante foule de passagers qui se forme autour du tapis bagages fait parfois office d’assemblée générale en lançant des huées. Une dame en colère explique : « cela fait trois heures qu’on attend nos bagages. Il n’y a pas de renseignements car on n’a vu personne pour nous informer. Y’en a ras le bol de cette léthargie, on veut rentrer chez nous avec nos affaires on est fatigué! » Une lenteur qui met les nerfs des voyageurs à rude épreuve et les dysfonctionnements notés à l’Aéroport Blaise Diagne ont été aussi dénoncés par certains qui trouvent inopportun d’ouvrir un aéroport qui n’est pas totalement fonctionnel. À l’AIBD, le calvaire des voyageurs se poursuit car mettre la main sur ses propres bagages relève d’une bonne dose de patience doublée de jambes solides capables de faire les multiples va et vient nécessaires…


– CALIFORNIA TRADELINE – Shipping – DAKAR / NEW YORK –