Bamboula à la BCEAO : La banque accorde un prêt de 52 milliards de F Cfa à son personnel

En 2016, la dette du personnel de la Banque centrale des Etats de l’Afrique de l’Ouest (BCEAO), contractée auprès de l’institution, a été de 52 milliards de F Cfa. Et dire que les agents de la BCEAO ont les plus gros salaires à l’intérieur de ces Pays moins avancés (Pma), zone de focalisation du phénomène de l’émigration clandestine, dont on n’a pas fini de parler avec la vente de migrants africains en Libye. On comprend mieux pourquoi le gouverneur de la banque, M. Thiémoko Koné, qui a approuvé une telle décision, s’est empressé de monter au front, médiatiquement s’entend, quand la bande à Kémy Séba a voulu jeter du sable dans le couscous.

En attendant d’y revenir pour parler de la responsabilité des Etats-membres, retenez que l’information a été livrée ce matin à Dakar par l’ancien président de l’Assemblée nationale ivoirienne, qui a exploité les états financiers de l’institution publiés en février. Le Président Mamadou Koulibaly a fait cette révélation en marge d’une conférence sur le F Cfa et contre la « servitude monétaire », ayant regroupé de grandes sommités intellectuelles telles que l’économiste Samir Amin, modérateur des débats, Ndongo Samba Sylla, le camerounais Martial Ze Belinga…

Le leader de la Coalition Non aux Ape, Guy Marius Sagna a aussi pris part aux échanges. M. Sagna, salué au cours de la rencontre pour son engagement, a exhorté les populations et les décideurs politiques à prendre part au combat mené contre le F Cfa.
BHS USA