Soutien indéfectible à KHALIFA SALL et relation avec Macky Sall: SERIGNE MANSOUR SY DJAMIL révèle

137

Le procès de Khalifa Sall qui devrait se tenir ce jeudi 14 janvier a coïncidé avec un autre voyage du marabout-politicien. Cependant S.M.S Djamil, lors d’une rencontre avec ses disciples posté sur leur site officiel, dénonce l’arbitraire dont est victime le maire de Dakar, dont le seul tort est d’avoir des ambitions présidentielles. Par rapport à sa relation avec le chef de l’Etat, le leader de Bes Du Niakk affirme avoir lâché Macky Sall suite à une grande déception de ce dernier qui n’osait pas mettre les pieds à Tivaouane où tous ceux qui s’agitent aujourd’hui n’étaient pas avec lui. Et de révéler que c’est lui qui l’a pris par la main pour l’introduire dans la famille de Maodo.

Présent ou pas, S.M.S Djamil est de tout cœur avec Khalifa Sall. « Ils ont décidé de juger Khalifa ce jeudi (…) je vais lui témoigner ma solidarité car Khalifa Sall n’a rien fait à qui que ce soit. C’est qu’on veut éliminer un candidat gênant … Aujourd’hui, ils vont juger Khalifa Sall, j’y suis opposé et je m’y opposerai toujours. Ce qu’on lui reproche, ses prédécesseurs ont fait la même chose. Mais ils ne sont pas inquiétés. On est en train de le juger et peut être on va le condamner. Moi, je dénonce cela », a-t-il laissé entendre avant d’expliquer pourquoi il s’est démarqué de Macky Sall après tant d’années de collaboration.

« Moi je m’allie aux gens dans la dignité. J’ai accompagné Macky Sall pendant 5 ans. Mais s’il veut me mêler à ses pratiques indignes, je ne vais pas l’accepter. Je ne peux pas être avec des gens dont on sait comment ils ont fait pour gagner les élections. Ils savent, je Sais. Et ils savent que je sais comment ils ont fait. Comment peuvent-ils penser que je puisse être avec dans ces circonstances ? Je l’ai dit à Macky, je lui ai dit : c’est honteux ; revois ta copie. Je t’ai soutenu partout, j’ai voté toutes tes lois », confie Djamil dont les propos sont rapprtés par « Les Echos ».

Poursuivant ses propos, S.M.S Djamil raconte le contexte difficile dans lequel il a introduit le futur Macky à l’époque candidat à Tivaouane. S’adressant directement au Président de la République, il rappelle les faits. « Entre les deux tours de la présidentielle, c’était toi, moi et Serigne Mbaye Sy Mansour. Tous ceux qui s’agitent aujourd’hui à Tivaouane, on ne les avait pas vus (…) Quand je l’ai amené chez Serigne Mansour, il m’a dit de lui murmurer à l’oreille qu’il avait déjà ce qu’il convoite, Mais le Khalife a ajouté : « C’est bien d’avoir (quelque chose), mais la manière d’avoir (quelque chose) est plus importante ». Je ne sais pas s’il a compris ces propos en wolof. Serigne Mansour Sy Djamil termine ses propos en rebondissant sur le dossier Khalifa Sall dont il dit avoir été très clair avec le président sur la question. « Moi, j’ai pitié de Macky.

Il n’a pas besoin de tout cela. Il se met lui-même dans des situations compliquées. Je lui ai dit ça, devant eux tous. Ils étaient tous présents : Niasse, Tanor, le premier ministre, Dansokho, Djibo Ka, Maguette Thiam … je lui ai dit : ‘Monsieur le président, est ce que tu ne peux pas renoncer à ce que tu fais ? Car tu en perdras plus que tu n’en gagneras », raconte-t-il. Il finit par renouveler son soutien indéfectible à Khalifa Sall son allié au sein de la coalition Manko Taxawu Sénégal. « C’est ça ma position. Je soutiens Khalifa Sall. Même si tout le monde le lâchait, moi je continuerais à le soutenir. Sa femme est venue me voir avant-hier, je lui ai dit la même chose », informe S.M.S Djamil.

BHS USA




Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *