Composition du commando français pour « libérer » Khalifa Sall : Chef de file, Me Mignard, soutien de Macron et parrain de deux enfants de Hollande

Pour ne pas émettre un jugement de Pâris, retenez bien leurs noms. Jean-Pierre Mignard, Patrick Klugman, Christian Saint Palais et Pierre Stasi. Ces quatre avocats français ont écrit au juge Maguette Diop pour prendre la défense du maire de Dakar. Pour la plupart, ils ont de solides références sur les bords de la Seine pour avoir géré des dossiers à fortes résonances politico-médiatiques. Leurs cartes de visite ouvrent des portes qui donnent sur des clubs fermés. Portraits…

Jean-Pierre Mignard, soutien d’Emmanuel Macron et parrain de deux enfants de François Hollande Né à Saint-Cloud (Hauts-de-Seine) en 1951, l’avocat Jean-Pierre Mignard, qui a été de tous les combats du Parti socialiste français durant ses dix dernières années, est, à ses heures perdues, un essayiste réputé. Ami intime de François Hollande, il est le parrain de deux enfants de l’ancien président de la République française. En 2007, Me Mignard a été de ceux qui ont joué un rôle décisif dans la campagne de Ségolène Royal. Président, en 2011, de la Haute Autorité pour les primaires socialistes, il jeta son dévolu sur Dominique Strauss-Kahn, finalement écarté de la course suite à l’affaire Nafissatou Diallo. En décembre 2016, au lendemain du désistement de François Hollande, Jean-Pierre Mignard a soutenu la candidature d’Emmanuel Macron.
Ce spécialiste de droit pénal des personnes et des affaires, titulaire d’un doctorat en cette matière, a blanchi sous le harnais, puisqu’il est inscrit au barreau de Paris depuis 1974.
Il n’est pas en terrain inconnu en Afrique, pour avoir travaillé au Cameroun, au Tchad et au Bénin. Pour la petite histoire, Mignard a été avocat-conseil du Tchad pour l’établissement des conventions d’exploitation de ses ressources pétrolières.
En France, il a géré des affaires pénales au fort retentissement médiatique, comme celui, qui a défrayé la gazette en son temps, ayant opposé Mediapart à l’entourage de Liliane Bettencourt.
Jean-Pierre Mignard a formé un autre avocat de Khalifa Sall : Mario Pierre Stasi

Mario pierre Stasi, un défenseur des droits de l’homme engagé dans la lutte contre le racisme
Mario Pierre Stasi, âgé de 49 ans, est spécialisé en droit pénal, en droit pénal des affaires et en droit de la presse. Né le 8 juin 1986, Mario Pierre Stasi est avocat spécialisé en droit pénal général, droit pénal des affaires et en droit de la presse. Titulaire d’un DEA de droit communautaire (Paris II, 1991), il est membre du cabinet Stasi Chatain & Associés, fondé par son père le Bâtonnier Stasi en 1998, avant de fonder sa boutique, aux côtés de son épouse Sophie Obadia, en 2012.
Depuis un mois, Mario Pierre Stasi préside aux destinées de la Ligue internationale de lutte contre le racisme et l’antisémitisme (LICRA).
Ce pool d’avocats comprend également un autre militant acharné de la lutte contre le racisme et l’antisémitisme : Patrick Klugman.

Patrick Klugman : « l’envoyé spécial » de Anne Hidalgo, maire de Paris
Ancien président de l’Union des étudiants juifs de France, Patrick Klugman, qui a prêté serment en 2004, est né le 11 juillet1977 à Neuilly-sur-Seine. Il est avocat au barreau de Paris et s’était constitué en 2006 dans l’affaire du meurtre de Chaïb Zehaf. Il a aussi défendu l’acteur Omar Sy et SOS Racisme.
Patrick Klugman retient de l’Afrique le scandale d’Elf. Il est le conseil de l’ancien PDG du géant pétrolier français Elf, Loïk Le Floch-Prigent.
Produit du Parti socialiste français, la robe noire, qui a fait ses écolages sous l’aile protectrice de l’ex-maire de Paris Bertrand Delanoë, a soutenu Hanne Hidalgo aux Locales de 2014. Depuis lors, il officie à la mairie de Paris, comme adjoint aux relations internationales et à la Francophonie.

Christian Saint-Palais, président de l’Association des avocats pénalistes (ADAP)
Né le 19 octobre 1963, Christian Saint-Palais, inscrit au Barreau de Paris depuis 1992, a été le 2 mai 2016, président de l’Association des avocats pénalistes (ADAP). Il coordonne et anime la formation des avocats du Barreau de Paris pour les permanences de la défense pénale. Le droit pénal, particulièrement celui des affaires, est son domaine de prédilection. Il a plaidé dans les procès « du Sentier », de l’Erika, de l’Angolagate. La liste n’est pas exhaustive puisque Saint-Palais est intervenu dans « l »affaire du financement du RPR », celle dite « du Médiator », « l’affaire Bygmalion », « Taxe Carbone »etc. Il a été l’avocat de Romain Dupuy, a défendu à plusieurs reprises le rappeur Joey Starr, l’avocat Karim Achoui, Nabilla Benattia, Redouane Faid,etc… Il plaide régulièrement devant les Cours d’Assises et tribunaux correctionnels français.
AVOCAT IMMIGRATION / CABINET THERESA NAPOLITANO / NEW YORK