Revue Des Journaux – L’ACTUALITÉ POLITIQUE EN EXERGUE

DIGITAL CAMERA

Dakar, 16 juin (APS) – L’actualité politique liée aux élections législatives du 30 juillet est toujours le sujet dominant dans le contenu des quotidiens reçus vendredi à l’APS.

Enquête ouvre ses colonnes à Cheikh Tidiane Gadio, ancien ministre des Affaires étrangères et tête de liste de la coalition « Sénégal Dey Dem ». Dans cet entretien, Gadio « accuse l’Etat de n’avoir pas fait le travail nécessaire en amont qui aurait permis d’aborder ces législatives avec sérénité », résume le journal.

Il revient sur sa rupture avec Abdoulaye Wade, passe au crible le « régime hyper présidentialiste » de Macky Sall, etc.

En politique, L’Observateur signale que la Convergence nationale des jeunesses républicaines (COJER), était « ventre à terre » lors d’une audience avec le Premier ministre, Mahammed Dionne, tête de liste nationale de la coalition Bennoo Bokk Yaakaar.

« Le limogeage de deux membres du cabinet présidentiel a fait réfléchir les membres de la COJER qui protestaient contre leur non investiture sur les listes pour les législatives. En compagnie de Thérèse Faye Diouf, patronne de la COJER, ils ont rencontré leur Premier ministre hier pour repréciser leur pensée. Ils seront reçus par le chef de l’Etat dimanche prochain », écrit L’Obs.

Après les investitures et leur lot de contestation, L’As note que Macky Sall « tente de recoller les morceaux ». « Même si le président de Bennoo Bokk Yaakaar a brandi le sabre contre les contestataires de ses listes, il n’en demeure pas moins soucieux de la colère qui bruit dans son parti. Macky Sall a décidé de jouer la carte de la conciliation. Depuis son retour de voyage d’une semaine en Europe, il multiplie les audiences (…) », selon le journal.

Au sujet des élections législatives, Le Témoin signale que le vote « pourrait se dérouler sur deux jours » à cause de la multiplicité des listes en compétition. Au total, 47 listes sont en lice pour ce scrutin prévu officiellement le 30 juillet.

Le Quotidien s’intéresse à l’Alliance des forces de progrès (AFP) de Moustapha Niasse, 18 ans après l’appel du 16 juin. « 16 juin 1999-16 juin 2017. L’AFP souffle aujourd’hui ses 18 bougies dans un contexte de fortes contestations nées de la portion congrue (6 députés) qui lui a été réservée dans les investitures de Bennoo Bokk Yaakaar pour les législatives de juillet prochain », écrit le journal.

« Mais les hommes de Moustapha Niasse ont-ils raison de broncher ? 5 ans de compagnonnage avec le président Macky Sall, et l’espoir se rapproche du…. désespoir », ajoute le journal qui affiche à sa Une : « L’AFP sans espoir ».

Vox Populi met en exergue « les conséquences des compositions chimiques des bouillons culinaires ». « En sachet ou en cube, les bouillons sont très prisés dans la cuisine au Sénégal. Les +corrige madame+ comme on les appelle sont des ingrédients pour donner plus de saveurs et de couleurs aux plats. Mais certains de ces bouillons sont aussi utilisés dans le nettoyage et l’esthétique », écrit le journal.

« Faiblesse sexuelle chez l’homme, saignements vaginaux, troubles urogénitaux, troubles cardiaques, hypo ou hypertension, gastrite, trouble du comportement chez l’enfant, gonflement de la prostate, maladie de Parkinson, d’Alzheimer…. Ce sont là les risques qu’on a longtemps collés à la consommation des bouillons culinaires », selon Vox.

Libération s’intéresse à la reddition des comptes du régime et souligne que la Cour des comptes délivre un quitus à Macky Sall. « Pour la deuxième fois, les vérificateurs de la Cour des comptes ont déclaré conformes les écritures du Compte général de l’administration des finances et le compte administratif et de l’ordonnateur. Pendant 12 ans de règne de Wade, les comptes ont été déclarés non conformes », indique le journal.
OID/ASB
Programme IMMOBILIER Wadene à SINTHIANE