Khadija Sarr, pro Khalifa Sall, arrêtées ce lundi par la Police : “c’était dur à partir du commissariat central (…) Nous recommencerons”

Khadija Sarr fait partie des femmes pro Khalifa Sall arrêtées ce lundi sur le Boulevard de la République. Approchée après le point de presse de la coalition Manko Taxawu Sénégal, cette collaboratrice du maire de Dakar est revenue sur les circonstances de leur arrestation et sur les conditions de leur brève détention au Commissariat central de Dakar.

Arrêtée ce lundi non loin du ministère de l’intérieur pour participation à une manifestation non autorisée, Khadija Sarr ne semble pas regretter son acte. C’etait pour elle une manière de marquer sa désapprobation suite aux restrictions des visites de son “patron”, incarcéré pour détournement présumé de deniers publics dans ce qu’il est convenu d’appeler la caisse d’avance de la mairie de Dakar. Mais tient elle à préciser que “ce n’était pas une marche”. “C’est une forme de lutte qu’on ne connait pas au Sénégal mais qui est très populaire. C’est juste pour rajouter à ce que nous faisons depuis le début, la distribution de flyers pacifiquement et les sit in politiques”, rectifie la collaboratrice de Khalifa Sall. Selon elle, la participation des élèves de la Cathédrale à leur manifestation lui enlève toute connotation violente. “Si nous étions violents, les enfants n’allaient pas venir”, étaye t-elle ses propos. Sur les conditions de leur brève détention puisqu’elles ont été relâchées un peu avant minuit, Khadija Sarr fait savoir que celles ci se sont endurcies à partir du Commissariat central de Dakar. “Mais on était ensemble, solidaire, tout le monde a tenu bon dans la dignité”, se réjouit la “Khalifiste” qui précise que leur arrestation par la police n’a pas tempéré leur ardeur de faire libérer le maire de Dakar.
– SHIPPING – DÉMÉNAGEMENT – GROUPAGE –